Une dalle bois sur Pilotis prête à recevoir un chalet en pin nordique

De Lituanie - destination Normandie - En Kit personnalisé

Un rêve ?

 

Non, une idée, un projet, une longue réflexion, des contacts, des recherches, des analyses, des avis, des doutes, des conseils ... Tout et tout...

Et puis, l'action ! Car seule compte l'action, seul compte le résultat, tout le reste n'est que vain, inutile ou ...

 

Ici va commencer l'histoire d'une réalisation atypique, rare, incroyable, démesurée, inaccessible ?

Que nenni ! Nous avons décidé de le faire, nous le ferons, nous le faisons, jour après jour, tout simplement...

Bienvenue chez nous, cher internaute avide, amateur, bricoleur ou professionnel, de tout savoir

On commence par les trous à la tarrière - 15 trous de 25cm de diamètre x 0.50 prof. Répartis sur 39m² - Facile, à part les silex de temps en temps...

Facile je vous dis !

Un coup de tarière, un coup de barre à mine...

Et le trou est joué ! (Bon d'accord, 15 trous quand même..)
Et puis un trou bien net, faut aps croire, il faut le vider complètement, rien de tel qu'une bonne louche à soupe ! - Puis, un petit lit de sable déposé dans le fond

On attaque les pilotis, chacun le sien

 

Il parait qu'en Ecosse, il y a des concours de lancers de troncs... Ils appellent ça, le Caber !
Nous avons préféré lancer notre rondin de 14 tout simplement dans le trou de la tarière...

 

 

Après avoir pris les mesures, profondeur du trou et la cote de sortie pour la dalle (Attention... Vérifier deux foiis plutôt qu'une !)

Découpes en ligne et action bitume... 2 couches de 2mm espacées de 24h00 (plein les doigts et partout de cette cochonnerie...)

4 jours de séchage recommandés - Ca permet de passer à l'étape suivante : Un gros trou dans le mur porteur avec une grosse bébête... Plus de 10kg !

Méchante la bébête en plus d'être lourde... Presque peur du défi qui attend son porteur ...

CQFD Il n'y a qu'à trancher dans le beurre... Par contre pour la découpe à 2.80m du sol, faut revoir l'échaffaudage maison , un peu délicat ...


Après une ou deux tentatives de coupe, le constat est simple, trops dangereux, trop instable, le vide derrière le dos, La photographe a peur..
Allez on démonte tout et direct chez LOXAM pour un échaffaudage léger et ne pas oublier la découpeuse à béton chez BRICOMAN DRIVE


Allez, c'est parti - Les bras un peu tendus certes mais l'échafaudage est très stable, il n'y a plus qu'à pousser un peu sur le coude...

Et enfin, le tour est finalement fait... Fasctoch non ?

A ce stade, il n'y a plus qu'une chose à faire... Attendre que la nuit passe et ...

Je pousse le mur avec ma souris !

Etape suivante : La mise en place des pilotis, Quinze rondins pour 39.75m² de chalet bois, double murs de 44mm - Plus de 6 tonnes, hors dalle bois


Mais comment ça va tenir tout ça ? Pense ma partenaire...

Encore quelques petits points de détails, par-ci par-là... Et la bétonnière, elle, n'ayant jamais servie, se prépare à de nombreuses gâchées.

Sous la bâche, à la couleur du ciel (Fin Octobre en Normandie !) Se dévoile les nombreux sacs de 35kg de sable/graviers et ciment

Soyons clairs : Porter 35kg à hauteur de poitrine pour déverser dans la bétonnière, facile pour les gros costauds, me direz-vous !
Un peu moins, quand ces sacs vous glissent des mains dès que vous les saisissez par les oreilles et à les maintenir jusqu'à les vider dans la cuve de la bétonnière après avoir pesté à l'ouverture des sacs que la lame du cutter était un peu fatiguée... Car le sable et les graviers, ça use prématuremment le tranchant des lames.

C'est toujours comme ça la première fois ?

Ca a l'air facile à piloter cette chose... Gaffe quand même lors du versement dans le seau, faut bien viser et corriger à chaque mouvement de rotation

Préparation de la gâchée, à la casserole, pour le ciment (ça change de la louche) - Dans la gueule du petit monstre pour le sable/graviers

La recette de notre gâchée ? AhAhAh, Secret !
Sauf si vous le demandez gentiment bien sûr

Allez on se la coule... Cette gâchée, parmi tant d'autres : Diamètre 30 cm moins les 14 du rondin , 60cm de profondeur.

Finalement tous ces pilotis, ça sert à quoi ?
A communiquer plus tard de la maison existante au chalet en parfaite continuité, à +38 du sol brut - Ecart de niveau = 0
Il faut donc bien préparer cette passerelle que voici : Depuis ce qui était une salle de douche

 



 

Destruction totale

 

 

 

 

Après un bon nettoyage, disposition au sol de palettes traitées, puis plaques d'OSB

Etalement des palettes sur 2 niveaux et lambourdes de compensation hauteur finale

 

 

Dispersion de mousse expansive avant pose des plaques OSB ( Ne pas oublier de lester après pose, sinon... ? )

Ci-dessus, création d'une nouvelle marche intermédiaire d'accès en contre-bas
Ci-contre, présentation de carrelages pour vérif visuelle d'aspect fini

Et puis la vraie pose, les coupes, la poussière, le secret de pose...(Chut, c'est secret)


Des coupes et encore des coupes, petit jeu de patience, jusqu'à fleur de la sortie vers le futur chalet


C'est bien de faire des marches mais après... Faut habiller, les coins et petits recoins


Le lendemain, la soupe est prête ! La raclette fera l'affaire en 6 - 4 - 2 - Tous les espaces remplis à coeur


Le petit coup d'éponge final...

La passerelle est terminée ! - La photo finale ? (Elle arrive... Faut que ça sèche !) - A suivre
Voilà encore une étape de franchie mais ce n'est pas fini...

 

 

Préparation à la Taille des pilotis
et mise en place des bastaings
Création de la plateforme d'accueil du chalet

Que du bonheur ! Travail de nuit au laser auto-stabilisant (Une petite merveille trouvée chez Bricoman à quelque 40€)

Marquage des rondins au feutre à la hauteur choisie - Aucun risque d'erreur sauf si... Il y a une erreur de calcul à la base...

Suite au trait feutre du niveau laser, un rang d'auto-collant niveau carrelage fini et un deuxième symbolisant le niveau de coupe à -10cm

Un coup d'élagueuse et hop, le tour est joué.

Coupes au dessus du trait de référence à l'élagueuse
et surfaçage de rattrapage du trait niveau à la meuleuse d'angle équipée d'un disque abrasif

Que du confort !

Toujours à l'élagueuse, entaille de 175, la hauteur du bastaing,
après avoir provoqué les alignements aux cotes souhaitées pour la profondeur de coupe.
En l'ocurrence : 7.50m x 5.30m

Ainsi donc, avancent petit à petit, les bastaings du désir...

Ainsi posés, ces bastaings, ils ont si beaux mais pas encore à leur place


Il faut descendre de 175mm - Ici nous sommes arrivés à la moitié du parcours
Reste plus que l'autre moitié finalement...


Les petits détails par-ci, par-là, précautionneux, pour un résultat espéré à la mesure du temps passé... Dans un parfait esprit d'équipe !

Petits coups de perceuse, de tournevis, pas mal la petite visseuse autonome Kenston, elle en a vu de toutes les couleurs...
La découverte de tous ces outils, une première, affrontée sans peur, avec détermination.

Sans oublier par les temps d'automne qui courent,
un petit coup de séchoir sur le bastaing encore humide mais pourquoi donc ? Chut, secret !


Le tout dernier posé dans ses sabots !

Et il fait encore jour... Un peu fatigués, heureusement, le midi, la pause sardines/plancha nous avait requinqué


Pour autant, le travail du jour terminé,
le nettoyage des outils s'imposait pour le lendemain

Maintenant passons aux essais de la dalle bois ...


Tout semble bien se passer, parfait alignement
Il n'y a plus qu'à... Mais avant , le traitement du bois avant fermeture
Produit contre les petites bêtes et autres.

Donc on retire les planches test (Risque de pluie) et on va faire nos courses

40m² d'OSB 4 + 40m² de plaques d'isolant, ouhhh, ça prend du poids et de la place tout ça ! Et du temps...

Bricoman Matériaux à Evreux - Une équipe sympa et bien organisée - Notre commande était "déjà prète à embarquer" au pied du Drive

 


1er voyage le jour Léger comme la plume - l'isolant
Sanglage de précaution limite serré pour ne pas déformer les plaques
Sangles retendues en cours de route - Ca glisse ces panneaux

2ème voyage de nuit, lourd comme du plomb - l'OSB


Un chargement plus délicat que les plaques d'isolant...


Malgré toute sles précautions prises par le cariste... Ca penche un peu, un peu trop pour prendre la route
( Message personnel : Ca me rappelle des souvenirs, Tu te souviens Grégory ? Les plaques de placoplatre à l'arrivée...)

Un petit coup de fourche sur une cale improvisée pour redresser et stabiliser la pile, des vraies "savonnettes" ces plaques

Sanglage optimal et plus que ça encore, encore et encore, tension, vérification, analyse des risques, le pneu un peu tassé, etc...
On a fait la fermeture avec l'agent de sécurité des locaux - 13kg x 33 plaques = 429 kg - Plus lourd que le quad !


On roule, on roule, tout doux, doucement les courbes, doucement le frein, par chance, peu de monde sur la route
et enfin, quelque 5km plus loin... Tout va bien, ça n'a pas bougé d'un plaque ! Mission accomplie

Et au petit matin...

Un survol avec la souris permute deux images selon l'ordi - Déballage du paquet cadeau de la journée. Vignettes ci-dessous



Le chantier est prêt à recevoir notre mille-feuilles : OSB4 + Isolant52mm + OSB4 - Le tout collé au Sika 11-FC - Pas un clou - Pas une vis...


Présentation des plaques de 13kg, toujours aussi glissantes...

Derniers réglages d'alignement rapport à un mur légèrement bombé, quelques cintrages de bastaings dont un particulièrement...

La pose s'enchaîne, au fil des cartouches Sika, main gauche, main droite, dure la gachette très dure,


de plus en plus dure...

 

 












Finalement, on va opter pour un pistolet électronique
Vu qu'il y a encore 40m² de carrelage à poser... Au sika !

Achat immédiat : 65.00€ Port compris


Et quelques heures plus tard... L'heure de décrocher...

 

Au petit matin de la même nuit, nouveau programme chargé

Passer les gaines Eau (Electricité en prévision) de l'existant au nouveau projet - Passage prévu sous la dalle bois
Le Plombier est intervenu sur simple appel téléphonique, cool, sympa, disponible, actif et réactif, les pro comme on les aime

Moi ? C'est Bruno Xavier - A bientôt si vous avez besoin de mes services.
Ce jour-là, passage de gaines sous la dalle bois vers la volée de gaines en attente à l'intérieur de la maison existante


Sortie des gaines 30 cm plus bas sous le plancher


Le camion entièrement équipé, toujours prêt !

Il restera la finition des travaux de la douche à l'italienne et l'intervention de l'électricien lors du montage du chalet

Les deux corps d'état artisans qui seront intervenus sur le chantier


La suite bientôt...

 

 

 

 

 

Retour Page 1, début du reportage

Retour Page 2 , la suite du reportage
Page 4 - La livraison et le montage du chalet : Il faut attendre encore un peu, le temps de le fabriquer
(Partenaire : ChaletDeJardin) Et pour patienter quelques images vidéo du concepteur

https://youtu.be/QfKu7fUlNpk

Bonne visite et merci de votre intérêt - Soyons clairs, ce n'est pas un reportage commercial, c'est pour notre seul plaisir, celui d'être plaisants

Et surtout de réaliser notre rêve, un beau chalet en pin nordique , avec une grande baie coulissante, face à la nature, tout simplement...
Et couler des jours et des jours, heureux de vivre !

 

Page 4 ? C'est pour bientôt, quelques semaines
Le temps de fabriquer le chalet
Après moulte vérifications, changements, adaptations, en parfait accord avec le fabricant de Vilnius